Morocco affirms that after the Sahara it will deal with Spain the issue of Ceuta and Melilla

The President of the Spanish Government, Pedro Sánchez (i), and King Mohamed VI of Morocco.
EFE

The president of Moroccan Government, Saadedin Otmani, affirmed in an interview that after solving the conflict in Western Sahara, he will discuss with Spain the issue of Spanish cities Ceuta and melilla, whose sovereignty is claimed by the Maghreb country.

These statements were expressed by Otmani in an interview with the Egyptian channel “Acharq” this weekend that was picked up by various Moroccan media.

The President of the Moroccan Government indicated that for the moment Rabat does not raise the question of Ceuta and Melilla, an issue that has been in the “status quo” for a long time, he said.

In addition, he stressed that his country’s current priority is solve the conflict in Western Sahara.

Faced with the insistent questions from the channel’s journalist about whether Rabat considers Ceuta and Melilla a priority issue, Otmani confirmed it while adding that one day Rabat will open this file with Spain.

Asimismo, Otmani praised the bilateral relations between Spain and Morocco who called them “successful” at all levels.

On the other hand, the Moroccan Prime Minister emphasized Spain’s position on the Sahara and added that “Spaniards now understand more” Rabat’s position in this conflict.

Morocco’s foreign policy is the exclusive domain of King Mohamed VI, and in recent years Moroccan diplomacy did not have among its priorities the claim to the sovereignty of Spanish cities, although the issue arises sporadically by some nationalist political parties.

.

1 thought on “Morocco affirms that after the Sahara it will deal with Spain the issue of Ceuta and Melilla”

  1. Cette demande de restituer et Ceuta et Melilla mais aussi les 7 îles émane des entrailles de vrais politiques chevronnés marocains qui ne sont pas encore au devant de la scène politique car le système du ‘’bergague’’ les empêche de faire surface et donc ,quelque soit le pouvoir en place à Rabat cette demande est une déclaration de guerre.

    Il est vrai qu’il faut faire le distinguo entre la grande braderie et des politiques de simulacre et la Realpolitik que Rabat est censé comprendre . La question du Sahara occidental n’est que le commencement d’un long processus de décolonisation y compris de l’annulation des accords de Nouadhibo de 1969 afin de restituer la Mauritanie, j’imagine les officiers militaires marocains qui font des reunions avec l’armée mauritanienne,sont conscients .

    Il s’agit en effet d’une guerre civile transfrontalière dont ceux qui soufflent sur la braise ce sont les berbères de Souss Massa à Tizi Ouzou avec leur question berbère et leur torchon de drapeau symbole du séparatisme ou d’indépendance ?! Et dont le premier ministre est un fervent défenseur avec leur culture et leurs langues qui se différent légèrement d’une ethnie berbère à une autre . Mais il faut dire que leur objectif est de coloniser et le Maroc et l’Algérie ; un nouveau colonisateur qui fait son nid depuis les anciens colonisateurs et exactement depuis 1963.

    je n’exclue aucunement ,que l’Espagne veut découdre avec le Maroc militairement parlant mais aussi avec l’Algérie car les politiques chevronnés espagnols n’ont toujours pas digére la marche verte de 1975 et conçoivent que le Maroc s’est emparé d’un territoire qui ne lui appartient pas ,mais compte tenu des changements radicaux que l’Espagne était obligée de faire sous Philippe Gonzales;la question du Sahara occidental est seulement passée au second plan . Aujourd’hui cette question est sur le devant de la politique espagnole , situation de chômage en Espagne et l’appauvrissement de l’État espagnol ,obligent !

    Déjà en 2002,l’Espagne avait répondu énergiquement à défendre une île qui se trouve au nord du Maroc près des villes marocaines et donc selon le droit international , cette île est marocaine à l’instar de Gibraltar en Espagne. De toutes les façons , l’Espagne et la cavalerie espagnole n’attendent que l’occasion qui fait le larron . Une telle convocation de l’ambassadeur marocain à Madrid pour faire peur à Rabat que rien ne va plus et d’autre part , Madrid teste les capacités militaires de Rabat car pour l’instant ,toute l’armée marocaine ,est focalisée sur les agitations de l’armée algérienne par l’intermédiaire du Polisario et que Rabat accuse toujours Alger et non Madrid or c’est de Madrid que Rabat devrait faire très attention ,comme cela est suggéré par des politiques marocains chevronnés et quelque soit le pouvoir en place qu’il soit militaire ou civil.

    Madrid est parfaitement consciente de cet enjeux politique et d’une situation très déstabilisante dans tout le Maroc dont covid19 n’a fait qu ‘exhiber la faiblesse de Rabat . Madrid attend donc la bonne occasion pour déstabiliser militairement Rabat et ce n’est que sur la même lancée que l’armée algérienne rentre à la danse de ce grand bal de campagne. Tellement les ennemis du Maroc avec leur politique de ‘’bergague’’ est énorme car tout est bloqué , rien ne marche si ce n’est la grande roue du palais qui écrase tout sur son chemin,de même en Algérie et donc il n’y a que cette fuite en avant qui peut donner quelques éléments de réponse à des situations de chômage chroniques par la création d’emploi, par un enrichissement …et donc c’est cette guerre à outrance que Madrid , Alger et Rabat comptent mener car le vainqueur et après tant de victimes serait donné du grain à moudre à son peuple avec une condition siné qua non , d’avoir des politiques chevronnés qui ne ressemblent en rien à ceux d’aujourd’hui qui ne sont que des charognards ,à sang froid… et donc un État de droit.

    Il faut retenir que Ceuta et Melilla et les 7 Îles ne sont que la face qu’émerge de l’Iceberg…en tant qu’observateur politique, il n’y a aucun doute à cela . Et comme tous les autres observateurs neutres et indépendants , Rabat devrait être plus adulte car c’est le destin de tout un peuple qui est en jeu,aux abois ; quand toutes les institutions de l’État sont sclérosées , quand les citoyens ne sont pas protégés car la police est occupée à se protéger d’abord avec formations des mafias au sein de la police, quand les bergagues s’infiltrent par des spycaméras utilisant de la sorcellerie, des moyens de psy, quand la propagande de l’État fait ravage et les fakes news sont une monnaie courantes , quand les citoyens veulent s’enrôler et exigent une conscription obligée pour tous les jeunes jusqu’à 35 ans ,…quand la logique de guerre est omniprésente chez tous les citoyens , alors Madrid ne reculera devant rien si ce n’est devant la sophistication des armes et en nombre suffisant , sinon il s’agit du nouveau colonialisme dont les missiles joueront la force et fi sur le droit international car tous les pays se comportent ainsi , le gros poisson qui bouffe …tout le monde est censé faire le fort

    Reply

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.